Revue de bande dessinée - Optimus Prime # 15

Revue De Bande Dessinee Optimus Prime 15

Ricky Church passe en revue Optimus Prime # 15…

  Optimus-Prime-15-600x910





La grande menace que l'IDW a accumulée dans Meilleur Premier et Transformateurs : jusqu'à ce que tous ne fassent qu'un est arrivé alors qu'Onyx Prime arrive à Cybertron avec un Liège Maximo apparemment capturé. Deux des plus grandes menaces auxquelles ils ont été confrontés l'année dernière se présenter en même temps n'est pas une bonne chose et Optimus, Windblade et leurs alliés doivent se préparer à une confrontation apparemment importante.



Optimus Prime #15 est principalement beaucoup de construction ainsi que de rattraper les lecteurs sur certains des événements de Premier coup et les derniers numéros de Jusqu'à ce que tous soient un , comme l'incarcération de Starscream et l'élection de Windblade comme nouveau chef de Cybertron. Il sert de salve d'ouverture au nouvel arc et au danger que pose Onyx. Cela aurait pu apparaître comme une exposition lourde, mais heureusement, cela ne se présente pas de cette façon. L'exposition semble organique et introduit toujours de nouvelles choses pour les personnages, en s'appuyant sur certains des événements récents. La relation entre Optimus et Windblade, par exemple, est encore très tendue par ses choix dans Premier coup , bien qu'il y ait peu de mention de ces événements. John Barber les joue naturellement sans aller trop loin dans les explications.

La plus grande chose qui est révélée est le passé de la maîtresse de la flamme alors qu'elle raconte sa première rencontre avec Onyx Prime et certains des événements qui l'ont amenée à devenir la maîtresse. Ce sont des informations révélatrices sur un personnage qui est resté en grande partie un mystère depuis son introduction, apparaissant comme une figure religieuse stricte, presque zélée. Ici, nous en apprenons plus sur pourquoi elle est comme elle est et comment elle perçoit la nature contradictoire d'Optimus, de Pyra Magna et de certains des autres Cybertroniens.

Il y a aussi quelques clins d'œil lourds à la continuité de la série dans ce numéro. Barber plonge dans une partie de sa propre histoire avec IDW Transformateurs franchise, ramenant la prophétie Dark Cybertron en lui donnant une nouvelle tournure ainsi qu'en réintroduisant la source Ore-13 Energon qui était une partie importante de Cybertron sombre ainsi que les premières histoires du temps d'IDW sur la franchise. Entre cela et le développement du personnage que Barber emploie, Optimus Prime #15 est assez bénéfique pour les lecteurs de longue date sans confondre les nouveaux.



Les illustrations de Kei Zama sont assez bonnes dans le numéro. Son travail s'est vraiment amélioré sur le titre et il est clair qu'elle est devenue plus à l'aise avec la conception des personnages. Son utilisation des ombres sombres fonctionne également vraiment dans le problème alors qu'Onyx Prime arrive à Cybertron, le faisant se sentir très imposant avec l'éclipse qu'il apporte. Zama se débrouille bien avec chacun des personnages, créant de beaux mouvements fluides entre les panneaux. Son art est aidé par les couleurs de Josh Burcham, jouant bien sur ses ombres sombres et rendant beaucoup d'images assez vibrantes quand Onyx est sur la page.

Optimus Prime #15 est un bon chapitre d'introduction au nouvel arc et à la menace que représente Onyx. Après toute la construction qui l'implique, il sera intéressant de voir comment ce conflit se déroule, mais Barber et Zama laissent un sentiment d'excitation et d'intrigue avec ce qu'ils ont fait jusqu'à présent.

Note : 8/10

Église Ricky